Cycle alimentaire


 

Le projet CARMA se construit sur un cycle alimentaire sain et durable, organisé en 4 pôles qui vont de la production agricole, sur la terre nourricière, au retour à celle-ci des produits issus de la valorisation des déchets dans les opérations de recyclage. Ce cycle vertueux limite donc l’importation d’intrants, et notamment d’engrais chimiques ou de pesticides dangereux pour la santé des agriculteurs et des habitants.

Pôle de productions agricoles

Le pôle de productions agricoles, initié sur le Triangle (670 ha), pourra s’étendre au-delà, sur les terres agricoles auxquelles il est physiquement relié. La diversité des cultures qui y prendront place — cultures maraîchères, vergers, céréales en agro-foresterie et ponctuellement cultures de plantes utiles en éco-construction — en est la pièce fondamentale du cycle alimentaire sain et durable du projet CARMA. Des infrastructures légères, démontables et réutilisables peuvent y être installées.

Le lancement du projet de transformation pourra notamment s’appuyer sur les infrastructures de la famille Plet, agriculteurs installés depuis près d’un siècle à Gonesse. La mise en place sur le parc de la Patte d’Oie à Gonesse (120 ha) d’une ferme pédagogique d’insertion portée par l’association des Fermiers de la francilienne figure également parmi les premiers éléments de la mise en réseau que le projet promeut.

Des espaces-tests agricoles offrant infrastructure et accompagnement et une ferme maraîchère solidaire (inspirée des Moissonneurs solidaires), installés sur certaines parcelles du Triangle et réunies en un « Farm Lab’ » assureront aux habitants l’accès à une vaste palette de métiers. La dynamique mise en place régénérera puis consolidera la perpétuation des savoir-faire. L’installation d’agriculteurs et d’ éleveurs, après une période de formation accompagnée par Terre de Liens Île-de-France ou Les Champs des Possibles (deux membres du groupement CARMA), peut accompagner la mutation des activités agricoles sur le Triangle de Gonesse et au delà.

Les espaces comestibles de la ferme en permaculture du Bec Hellouin (Eure)

Pôle de conditionnement et transformation

Le pôle de conditionnement et transformation permet la valorisation directe et locale des produits du pôle de production agricole.

Il prend place dans « les dents creuses » de l’urbanisme de la frange urbaine, souvent composée de zones artisanales et industrielles peu denses, et fortement consommateur d’espace (en particulier : la ZI de la Grande Couture, la ZA Haute ou des Tulipes, le parc d’activités Paris Nord 2, la friche industrielle PSA-Aulnay).

Participant directement à la densification de ces zones, ce pôle permet de les re-dynamiser et d’empêcher strictement toute nouvelle «artificialisation» des sols agricoles.

Pôle de vie et de consommation

Le pôle de vie et de consommation est constitué en premier lieu par la frange urbaine qui borde les terres agricoles, et qui est incluse dans le projet de territoire de CARMA. Le pôle de consommation pourra s’étendre au delà, jusqu’à Paris, en fonction des quantités qui seront produites et de l’ampleur du projet.

Concernant la distribution, la vente directe sera complétée par le développement d’AMAP, par la distribution de commerces indépendants et de proximité (appuyée par la Confédération des commerçants de France) et par le soutien à l’agriculture biologique promue par le réseau «Biocoop« (trois membres du groupement CARMA).

Le développement de la consommation locale n’est pas seulement porté par les ménages: les restaurants, et notamment la restauration collective, doivent y jouer un rôle déterminant. Des partenariats avec les cantines des écoles (nombreuses autour du Triangle), des centres administratifs, des entreprises (zones industrielles et artisanales limitrophes, zones logistiques des aéroports), des hôpitaux et des maisons de retraite assureraient une partie des débouchés des productions.

D’autres débouchés offerts aux produits agricoles notamment dans le secteur de l’isolation thermique des bâtiments pourraient être des supports à la valorisation des produits de la terre. En lien avec le pôle de production agricole, le Centre de Recherche, d’Innovations et de Transfert de Technologie (CRITT) doit faciliter les liens entre la recherche (exemple de recherche sur la capture du carbone par des sols riches en humus) et les acteurs du territoire.

Le CRITT sera également un outil de sensibilisation aux enjeux de sécurité alimentaire franciliens, notamment liés aux changements climatiques. Son implantation privilégiée, entre deux aéroports internationaux, en fait un lieu d’échanges qui a vocation à nourrir et à s’enrichir du développement national et global de l’agriculture biologique périurbaine. Son implantation pourrait être réalisée soit sur la friche PSA Aulnay soit en densification des zones d’activités contiguës aux espaces de production.

La formation est un des enjeux majeurs du projet. Elle comprend celle des agriculteurs et éleveurs, dont les métiers demandent connaissances et compréhension de la matière vivante. Celle-ci est réalisée au sein du CRITT et sur les espaces-tests agricoles.
En parallèle, un forum permanent des arts de vivre; destiné au grand public, sera une plateforme d’échanges d’expériences et un espace de démonstration des évolutions des modes de vie … Ce forum sera animé par un groupement de mutuelles en lien avec des espaces-santé situés dans les centres-villes.
Proposant des animations liées à la santé et à la sécurité alimentaires, des déclinaisons particulières pourront s’y développer pour différents publics personnes âgées, jeunes, travailleurs sédentaires, personnes atteintes de handicaps …

Marché de produits biologiques des Batignolles / Paris

Ferme école en agriculture biologique

Pôles de valorisation des déchets

Le pôle de valorisation des déchets assure le lien essentiel entre la consommation responsable et la production écologique. Il est à la base d’un cycle alimentaire durable.

Le recyclage, le réemploi et la réutilisation permettent un important développement de filières capable d’irriguer le territoire et de faire de l’Île-de-France une région-pilote en termes de traitement et de valorisation des déchets.

Ainsi le Triangle de Gonesse pourrait devenir un véritable démonstrateur à l’échelle d’un territoire d’une démarche circulaire globale.

La valorisation des déchets agricoles, ou issus des espaces de restauration collective, passe notamment par la méthanisation et le compostage: le recyclage des déchets organiques permet le maintien et l’amélioration de la fertilité des sols.
De plus il génère une activité économiquement viable, engendrant des emplois à fort potentiel d’insertion, et productrice de matières valorisantes: gaz et engrais.
Notre partenaire Love Your Waste possède les compétences pour l’organisation de la collecte de déchets organiques et la mise en place de « méthaniseurs ».

Synthèse à l’échelle du Grand Roissy